Vous êtes ici : Accueil > Projets voyages > Aotearoa 2017.3
Publié : 8 août 2017

Aotearoa 2017.3

Un des moments forts de ce voyage :

La rencontre avec l’ancien navigateur Matua (l’ancien, terme respectueux), Hékénukumai (Heke), Hector Busby, sur son domaine, dans le village de Taipa, avec sa famille. Té Auréré, la pirogue traditionnelle à double coque que la dizaine de navigateurs a conduite sur nos plages Kwényï, il y a 17 ans, est actuellement démontée et en réparation. Une deuxième pirogue est également sur cale. La troisième se trouve actuellement plus au sud, dans la ville de Turanga. Le groupe le visite le jour de ses 85 ans. Tout le monde l’a souhaité. L’ancien était très heureux de revoir le visage des enfants de île qui lui rappelle le séjour passé sur Kwényï durant la dizaine de jours, en compagnie de « Trï Joseph » et nos anciens qui les ont aidés à réparer l’embarcation avant de reprendre les 10 jours les séparant de leur pays.
Les enfants Kwényï sont arrivés avec une sculpture avec le souhait qu’elle soit plantée sur la terre de Te Aurere afin de représenter le pays, sur la boussole à ciel ouvert.
Après des explications de « Phil », un des membres de l’expédition sur la manière de naviguer avec les étoiles, Matua Heke a formulé le souhait d’armer de nouveau Te Auréré ainsi que la seconde embarcation pour repartir vers Kwényï. Il propose de travailler sur le projet de faire venir par avion des jeunes piroguiers Kwényï pour qu’ils fassent partie de cette expédition pour rallier les deux pays.
De leur côté, les enfants ont présenté brièvement et fièrement, à leur tour quelques images de leur propre embarcation, inaugurée très récemment. Des défis communs à relever entre peuple du pacifique.

Portfolio automatique :