Vous êtes ici : Accueil > Projets voyages > LES PROJETS "OUVERTURES CULTURELLES VERS L’EXTÉRIEUR"
Par : admin
Publié : 1er décembre 2014

LES PROJETS "OUVERTURES CULTURELLES VERS L’EXTÉRIEUR"

Issu de la réflexion de l’équipe éducative par rapport à la montée de la violence de nos élèves, dans les établissements scolaires et notamment envers les élèves venant d’autres milieux, l’école s’est donnée pour objectif de rompre avec la double insularité de l’île Kwényïï.
Pour cela, l’idée de sortir de la situation en proposant aux élèves un voyage vers l’extérieur, a germé dans les esprits. Cette expérience avait déjà été vécue en début 2000 par les élèves et avait permis de partager avec les îles loyautés ou encore avec la grande terre. Les établissements scolaires primaires en ont fait leur priorité dans la réflexion du projet d’établissement.
2009 a été le lancement des premières actions sous la direction d’Annick SADIMOEN. Les difficultés sanitaires à l’époque en lien avec une forte grippe sévissant dans le pacifique avaient empêchées d’aboutir à un voyage sur la Nouvelle Zélande. Un tour de la grande Terre de la Nouvelle Calédonie a permis aux enfants de se rendre compte de la diversité dans le pays, à travers les visites sur plusieurs types d’activités (Stations d’élevage, centre culturel, bases nautiques…).
2010 a été le premier voyage en Nouvelle Zélande, avec des moments forts dans les établissements scolaires d’Auckland et la communauté des piroguiers du Nord de l’île.
2011 et 2012, ont été marqués par des sorties et des échanges avec le Vanuatu. Cela a permis aux élèves de se rendre compte des points communs que l’on a avec l’archipel voisin, mais également des réalités économiques différentes que les leurs.
Depuis 2013, fort d’une expérience, emmenés par un comité de pilotage qui a accompagné le groupe sur 3 ans, les élèves se sont donnés les moyens d’une préparation échelonnée et véritablement de recherche identitaire afin de la partager à leurs pairs lors des voyages.
2014 s’inscrit dans la continuité, avec le besoin pour les élèves et la communauté éducative de prendre part à la sauvegarde du patrimoine culturel local. Une petite pirogue est construite avec la forte contribution des anciens de la tribu de Vao. Les élèves s’initient à la navigation dans la baie de Saint Joseph. Il s’agit du début d’une action à promouvoir pour toutes les générations d’élèves qui seront scolarisés dans les établissements scolaires primaires de l’Ile des pins.
Ce que l’on peut dire, à l’heure où 5 ans se sont écoulés c’est :
- Un enrichissement mutuel entre le milieu scolaire et les familles à travers la réalisation d’objectifs communs.
- Les élèves plus épanouis à leur retour de séjour à l’étranger, à condition d’entretenir la démarche selon laquelle l’élève est véritablement acteur de ses apprentissages.
- Des élèves plus responsables et stimulés par ce qu’ils ont vécu pour dépasser leurs difficultés quotidiennes.
- Des familles qui se lancent des défis en dehors de l’école sur l’organisation d’évènements en direction de leurs enfants.

2015 et 2016 sont d’hors et déjà en cours de mise en œuvre. Souhaitons leur bon courage.

LA DIRECTION